Adali, l'association pour le développement de l'habitat, l'accompagnement, le logement et l'insertion

bandeau adali 2

Les portraits d'ADALI

ClineCéline Blumerel, Intervenante socio-éducative

Pour ce nouveau portrait du mois, ADALI vous présente Céline Blumerel, intervenante socio-éducative à ADALI depuis 4 ans. Avant d’entrer à ADALI, Céline a d’abord voyagé dans plusieurs pays où elle a expérimenté un tout autre aspect du travail social.

 A son arrivée à ADALI, elle a d’abord travaillé sur le pôle Ouest Vosges de l’association où les missions demandent une grande polyvalence : « aussi bien l’accueil de jour, l’atelier bricolage et j’étais référente RSA, pendant deux ans, ça s’est très bien passé ».

Il y a un peu plus d’un an, pour se rapprocher de son domicile et de sa famille, Céline a postulé en interne sur un poste à Nancy. Elle y travaille à mi-temps à l’animation de la plateforme Loj’Toît et à mi-temps au sein du service FJT du pôle Grand Nancy de l’association où elle accompagne des jeunes à travers le logement.

Cette transition a représenté un grand changement : « tout change, le public, l’organisation… c’est la même association mais c’est différent ». Pour Céline, quel que soit le public accompagné, « le plus important c’est l’accueil, accueillir la personne avec un sourire, avec une petite phrase au départ, ça se passe mieux ». Le travail d’accompagnement n’est pas du tout le même mais il consiste dans tous les cas à proposer une écoute bienveillante aux personnes accueillies par l’association et à s’adapter aux besoins des publics. Pour Céline, le public jeune accueilli à Nancy est moins en difficulté que celui accueilli à Neufchâteau, « des personnes SDF, avec des addictions multiples, en grosse difficulté ». Le public jeune demande d’autres ressources notamment sur la question de la mobilisation. Et Céline précise également que la catégorie jeune est vaste : « je n’ai pas le même public sur Loj’Toît que sur le FJT. Sur Loj’Toît je reçois aussi des publics SDF, des jeunes sans ressources, des jeunes travailleurs, des alternants ou des jeunes en garantie jeunes. On cherche des solutions ensemble. Ce que je ne fais pas sur le FJT, tous les jeunes ont des ressources à leur arrivée ».

Pourtant, malgré les différences évoquées, Céline se reconnait au sein de l’association pour les valeurs qu’elle défend : « les valeurs de tolérance, d’équité, de partage. Le FJT c’est ça pour moi, on y voit des personnes aux cultures différentes, qui viennent de pays différents, il y a un brassage très intéressant. On essaie d’être juste avec chacun-e et de faciliter le partage entre les résident-e-s. Je me reconnais dans les valeurs que l’association porte ». 

Sur Loj’Toît, Céline a pour mission « d’accueillir, d’informer, d’orienter et d’accompagner le jeune, des jeunes de moins de 30 ans, qui ont un projet logement, durable ou temporaire ». Céline travaille avec les jeunes en collectif et en individuel : « les jeunes peuvent être sur les deux ». Le collectif permet de délivrer de l’information aux jeunes sur des thèmes liés au logement : « le logement c’est vaste, les ateliers portent toujours sur le logement mais ils peuvent traiter des manières de trouver un logement, des droits et devoirs des locataires, des aides, des écogestes dans le logement, etc. Le logement c’est un super outil pour aborder plein de choses et cela parle à tout le monde parce que tous veulent un logement ». Les groupes sont généralement constitués de 10-12 jeunes, « c’est interactif et je me sers d’outils comme par exemple le Trivial budget et j’ai fabriqué un quiz que j’utilise aussi. Et j’utilise le FJT en faisant visiter un logement, je montre comment se déroule un état des lieux, à quoi être vigilant quand on signe un bail et ça leur plait beaucoup ». Les jeunes sont ensuite rencontrés individuellement pour que Céline accompagne leur situation en fonction de leurs besoins. En parallèle et toujours dans le cadre de sa mission Loj’Toît, Céline participe à des forums pour promouvoir la plateforme et aux comités techniques de l’URHAJ afin d’échanger avec les 19 autres plateformes et partager des outils d’animation.   

Sur le service FJT, Céline a pour mission d’accompagner le jeune « du début à la fin : de son accès au logement, jusqu’à son départ ». Pendant toute la durée du séjour du jeune, le rôle de Céline est de proposer un accompagnement global aux jeunes : santé, budget, démarches administratives, savoir-habiter, emploi, etc. L’accompagnement proposé s’adapte au niveau d’autonomie des jeunes, « c’est un accompagnement individualisé ». Le FJT c’est « un tremplin, une passerelle vers… Vers un logement autonome, vers un emploi où on essaie de lever les freins dans le parcours ».

Être en contact avec les jeunes représente la plus grande satisfaction professionnelle de Céline : « des fois pendant une heure d’entretien, on n’aura pas fait de démarches mais on aura échangé. Juste une écoute, c’est important pour des jeunes qui sont souvent en rupture familiale d’avoir une personne qui les écoute. On est là aussi pour ça ».

adali module

Notre association

Adali est une association pour le développement de l'habitat, l'accompagnement, le logement et l'insertion. Elle propose, avec ses salariés qualifiés et sur les orientations de son Conseil d’Administration, toute une gamme de services pour permettre aux résidents et bénéficiaires d’être acteurs de leur propre devenir...

En savoir plus sur Adali

bandeau footer

Browse top selling WordPress Themes & Templates on ThemeForest. This list updates every week with the top selling and best WordPress Themes www.bigtheme.net/wordpress/themeforest

Connexion